Notre projet

Aujourd’hui, tout le monde partage le constat du déclin de Gourdon : fermeture des commerces de centre ville les uns après les autres, perte de nombreux habitants au profit des communes voisines, dégradation de la voirie, de la propreté et du cadre de vie (voir article de la vie quercynoise sur la pollution de nos cours d’eau), etc.
Alors bien évidemment devant ce constat, tout le monde propose de redynamiser le commerce de centre ville, développer le tourisme, protéger les services publics nationaux et réorganiser les services territoriaux, être à l’écoute des habitants. Toutes ces propositions relèvent du bon sens, nous ne pouvons qu’y souscrire. Mais une fois que l’on a dit cela, comment fait-on ? Pourquoi tout cela n’a-t-il pas déjà été fait ?
Ce qui différencie notre liste, c’est la méthode que nous souhaitons mettre en place. Il est temps d’en finir avec des pratiques qui excluent les citoyens de la gestion de la ville ; où les réunions de quartier ne servent qu’à entériner des décisions déjà prises par un petit groupe d’édiles et où l’on veut faire croire aux citoyens qu’on les écoute. Les Gourdonnais(e)s ne sont pas stupides et finissent par se désintéresser de l’action publique. Il est temps de redonner la parole aux habitants plus fréquemment qu’une fois tous les six ans.
Pour ce faire, nous souhaitons mettre en place dès le début les outils d’une gestion participative. Ces outils existent et fonctionnent dans différentes communes de toute taille du territoire : Grenoble, Saillans, St Avé, Kingersheim… Et ça marche ! Nous sommes convaincu(e)s que les Gourdonnais(es) ne sont pas plus stupides ou moins concerné(e)s par leur Ville que les autres habitants du territoire.
Citons quelques outils parmi ceux que nous souhaitons mette en place. Les commissions participatives thématiques ouvertes aux habitant(e)s volontaires et dont le but est d’impulser, de proposer, d’étudier les projets dans le respect de l’intérêt commun et des lois de la République.

Les groupes action/projet constitués de citoyen(ne)s volontaires en charge du suivi des projets issus des commissions.

Le référendum local sur des sujets d’envergure pour en finir avec les projets pharaoniques et dispendieux.

L’information sur l‘agenda des élus afin que chaque habitant(e) connaisse le travail en cours.


Nous souhaitons également remettre au goût du jour le Conseil des sages ou le Conseil municipal des jeunes.


Nous avons bien d’autres propositions pour Gourdon que nous détaillerons au fur et mesure de la campagne.